99u | Lorsque la naïveté et la persévérance se rencontrent, cela donne Sugru

written by sandrine 28 juin 2013
99u | Lorsque la naïveté et la persévérance se rencontrent, cela donne Sugru

Toute l’assemblée dans son entier a été Séduite par Jane, la fondatrice de Sugru.
Frêle, timide et hésitante, elle est arrivée sur scène avec une émotion telle dans la voix, qu’elle a saisi l’audience.  Cette jeune demoiselle, à l’air si juvénile n’est rien d’autre que l’inventrice de Sugru, cette pâte magique à tout réparer.
Si vous ne connaissez pas sugru c’est comme si la pâte à modeler playdoe et la superglue avaient fait un bébé ensemble: cela donne une pâte que l’on modèle à souhait et qui en séchant devient aussi résistante que du ciment mais avec les propriété plastiques de la pâte à modeler.

Pour Jane, toute la magie est dans le process créatif, pas dans le produit fini.

Comme elle nous l’a expliqué, venant de la campagne, elle ne se destinait pas précisément à des études, mais séduite par le monde du design, elle a décidé de suivre un cours de design.
Rapidement, cependant, elle s’est rendue compte que si ce qu’elle aimait c’était l’expérimentation, elle n’avait visiblement aucun talent artistique, à sa plus grande désolation.
Au lieu de créer ses projets artistiques, elle préférait jouer avec de la matière.
Elle se rappelle avoir mélangé du bois et du plastique pour créer de grosses boules qui rebondissaient et n’avaient aucun autre intérêt que celui-là.
Pour ajouter à ses doutes sur le choix de sa formation, elle consistait principalement à créer des produits nouveaux, hors elle n’aime pas ce qui est nouveau.  Ce qu’elle aime par dessus tout c’est ce qui a vécu, ce qui a une histoire.
Enfant à la ferme, elle expliquait que l’on ne jetait rien mais réparait tout.  Et elle avait gardé profondément ce goût et ce respect des choses.

A cette époque là, abandonnant petit à petit l’idée de faire du design, elle se passionne de chimie, et en particulier de l’un de ses amalgames de matière.

Son idée, créer une matière qui permettrait de réparer les choses avec les propriétés de la colle et du plastique.

Jane, Sugru @99u

La naissance de Sugru

N’y connaissant rien en chimie, elle s’entoure d’une petite équipe de scientifiques à qui elle demande de lui apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le silicone.
Elle ne voulait pas être chimiste mais souhaitait pouvoir comprendre cette matière incroyable qui la fascinait afin de voir si son projet pourrait voir le jour.
Sugru lui a pris 6 années de R&D et lui a permis de faire naitre une des entreprises les plus créative et simple qui soit.
Sa devise, fixons les choses.

Parler avec vos clients

Et parce que cette idée a touché beaucoup de monde, elle nous a raconté qu’au début de son projet, elle a demandé aux gens de lui envoyer leurs histoires.  Et étonnamment elle s’est mise à recevoir une quantité massive de réponses.


Les gens lui montraient avec leurs photos ce qu’ils avaient pu faire grâce à elle. Elle nous a montré notamment un papa qui a construit une coque entière autour d’un appareil photo pour que son fils puisse prendre des photos sans le casser si il tombait.
Et puis l’histoire de cette jeune fille malade et dont l’appareil de perfusion avait une fuite.  Demandant un voyage douloureux et long pour aller faire réparer la machine, les parents ont utiliser le Sugru pour lui boucher la canule fuyante et ainsi lui éviter le risque du voyage.

Jane, Sugru @99u

L’idée comme le personnage sont poétiques et profonds. J’ai été complètement charmée par Jane et vous invite non seulement à commander ses produits mais à les faire connaitre autour de vous et à la suivre.

Jane, Sugru @99u

Ce qui m’a touché c’est son authenticité, sa fragilité mais surtout sa vision du monde.  Une personne délicieuse à suivre sans modération! Suivez-là sur twitter!

Jane, Sugru @99u

La vidéo de 99u n’est pas encore disponible mais je vous laisse découvrir celle-ci en attendant et lire cet article sur CNN:

La Bio de Jane:

Jane ni Dhulchaointigh is the Irish inventor of sugru, an innovative product that has been called ‘the best invention since sellotape’ and that’s getting DIYers, gadget lovers and outdoors enthusiasts around the world very excited.

Jane was studying product design at the Royal College of Art in London in 2003, when she had a big idea. What if, instead of having to buy new things all the time, people could fix and improve the things they already had to work better for them?

From that initial spark of an idea, she led a long and dedicated scientific development process involving a small team of material scientists, designers and business people to develop an entirely new material that could make the idea a reality. The result after 6 years of R&D was sugru – a brand new silicone that’s like play-doh or modelling clay that the user can form into whatever shape they like before it air cures into a tough, flexible, colourful silicone rubber. Used in this way, it can make all kinds of products more comfortable, safer or simply better.

Jane is passionate about promoting a culture of fixing, creativity and resourcefulness, and sees it as an antidote to the throwaway mindset. Her passion is hitting a chord with the growing number of people looking to live more sustainably and three years after launch there’s already a vibrant 100,000-strong world-wide community building around the product.

And the idea is catching on: sugru (inspired by the Irish word for play) has been described as « 21st Century Duct Tape » by Forbes.com and was named alongside the iPad by TIME magazine as one of the top 50 Inventions of 2010.

Cet article est inspirée par la conférence 99U à laquelle nous avons assisté les 2 et 3 mai 2013 à NYC.

You may also like

Leave a Comment


*