Le télétravail, on s’y fait?

written by sandrine 27 mars 2020

On se l’avoue?

Franchement, le télétravail voulu c’est une chose, le télétravail permanent, une autre!
Sans entrer dans la difficulté de trouver les bons outils, d’avoir un réseau stable, le vrai problème, c’est que nous ne sommes pas préparés.

Trouver le rythme

Trouver le rythme et la motivation, c’est vraiment pas simple. Je parlais à une amie Erinrose Sullivan ce matin qui me racontait qu’un de ses client à Londres s’était organisé un morning coffee collégial et un afternoon yoga time, histoire de conserver l’esprit d’équipe qui leur manque. C’est ça.

Ce qui nous manque c’est le ciment social et surtout nos rituels.

Comment marchent les rituels?

Un rituel c’est un moment et une répétition, une fonction, une intention, une mise en place, un début et une fin.

Prenons par exemple le petit déjeuner.

  • Le moment: chaque matin à la même heure
  • La fonction: nous donner de l’énergie pour la matinée, mettre en route notre corps (si la douche ne l’a pas encore réveillé)
  • L’intention: un moment de transit qui nous prépare à affronter le monde en profitant du dernier moment de calme à nous
  • La mise en place: Que ce soit sur un coin du bar ou joliment installé sur une table, les choses sont disposées d’une certaine manière, avec plus ou moins d’éléments
  • Le début et la fin: Il dure plus ou moins le même temps et débute souvent à la même heure, exception faite du weekend.

On peut être seul ou plusieurs à partager un rituel. Par exemple l’histoire du soir que l’on raconte assis sur un bord du lit pendant que l’enfant s’endort est un rituel partagé.

Les rituels sont rassurants car ils sont prévisibles – on sait en quoi ils consistent – et comme ils se répètent, ils sont structurant.

Dans cette période de confinement, ce sont les rituels que nous avons perdu. Le rituel du trajet où on se prépare à notre journée, l’arrivée et l’installation, le café avec l’équipe, les RDV qui se succèdent, la pause de midi etc…

Une fois en télétravail, les choses sont comme lissées, floues. On a perdu le rythme des RDV, il n’y a plus de préparation, la partie sociale a disparu.

Bref, la motivation a fuit avec le rythme usuel du quotidien.

Re-créer ses rituels pour mieux travailler

La création des rituels passe par la définition d’un contexte motivant (la mise en place), d’une variété de moments (pour ne pas s’ennuyer) et d’intentions.

Ce qui nous manque le plus c’est une raison de se lever le matin.

Pour conserver un rythme motivant, je vous conseille donc d’avoir la même heure de démarrage chaque matin et un rituel de mise en route motivant.

Rituel d’éveil

Préparation

Une fois le pied au sol allez préparer votre petit déjeuner: un jus frais pressé, la salade de fruit frais, les tartines, peu importe. Faites ce qui vous fait plaisir. Et si vous avez anticipé la veille ce dont vous aurez envie le lendemain pour vous faire plaisir, vous vous lèverez d’autant plus motivé à déguster l’ananas frais que vous avez prévu.

Mise en condition

Avant de déguster votre petit déjeuner et pour prolonger le plaisir de l’idée de ce que l’on va pouvoir manger, prenez votre douche. Elle est rapide et ravigorante et une fois habillé, on sait que l’on va pouvoir déguster ce que l’on s’est préparé avec amour.

Le « A » moment

Ce moment de pleine conscience où on déguste autant avec l’esprit que les yeux et l’estomac ce que nous nous sommes préparé permet de jouir pleinement de cette intention que l’on se fait à soi même de se faire du bien. Assurez vous d’en profiter.

La fin du moment

Le fait de débarrasser, remettre en place, permet à la fois de clore ce rituel et de se préparer pour la suite.

Une succession des rituels

L’exemple du rituel d’éveil consiste à montrer à quel point les condition du rituel, sa préparation comme sa fin, jouent un rôle. C’est parce qu’il se termine et ne se répète que le lendemain, qu’il est précieux.

Une fois en condition de travailler, il vous faut donc un rituel de mise en route, ce que nous avons habituellement avec le trajet.

Vous pouvez pour cela préparer / ranger votre bureau en sortant ce sur quoi vous allez devoir travailler puis en faisant de la place pour que l’environnement donne envie de vous y remettre.

Un café pour s’encourager, la lecture des quelques messages qui vous attendent, et vous voilà dans le prochain rituel.

Pour que le rituel du travail soit motivant, fixez vous un objectif: avoir lu ce rapport, avoir fait un peu de veille pour vous préparer au prochain call, avoir terminé votre analyse…

Ce qui compte c’est de pouvoir retirer une satisfaction du moment.

Partir d’oxygéner avant le repas peut être également un chouette rituel qui coupe avec le travail tout en vous mettant en appétit.

Bref, vous l’aurez compris, c’est à la fois l’anticipation du plaisir que vous allez avoir à la fin du rituel que son caractère prévisible qui fait que vous allez pouvoir l’inscrire dans une régularité.

Et n’omettez pas de vous créer des rituels récompense comme par exemple un rituel de sport, un moment sympa avec les kids ou encore votre méditation du soir.

Ne vous découragez pas si cela ne fonctionne pas tout de suite et surtout prenez soin de vous! Et bien sûr n’hésitez pas à partager vos rituels avec nous si vous en avez trouvé un sympa!

You may also like

Leave a Comment

*