Un être nous manque et tout est dépeuplé

written by sandrine 6 avril 2020

Il est fou de constater à quel point on à une capacité à se concentrer en permanence sur ce que l’on a pas. Et dire qu’il y a quelques semaines les gens marchaient comme des zombies le nez plongé dans leur smartphone, ignorant tout ou presque autour d’eux et que maintenant que l’on peut s’y consacrer à 100%, on ne rêve que d’un truc: un contact humain.

Cette remise à zéro de l’absurde – ce reset digital par l’overdose – permettra t’il de remettre les pendules à l’heure sur les véritables priorités de chacun?

Cette crise du contact social a révélé nos véritables fragilités. 

Difficile d’être sans les autres. Nous avons besoin de l’autre pour échanger, s’enrichir, débattre, construire….

Et aucun écran ne peut remplacer un véritable contact.

Badiner autour d’un café, ne peut pas être remplacé pour un appel sur zoom.

Boire par écran interposé, n’apportera pas la convivialité d’un apéro entre potes.

On a besoin de notre ration d’humanité et cela tient au contact: visuel & physique.

You may also like

Leave a Comment

*