SEO Campus 2010 à Paris, Jour 1

written by jean 22 février 2010
SEO Campus 2010 à Paris, Jour 1

J’ai participé à cette seconde édition du SEO Campus a Paris ce vendredi 19 et samedi 20 Février.

Rassemblant plus de 300 inscrits pour chaque jour, l’évènement a été, du point de vue de l’organisation, une absolue réussite.
Le lieu, l’Usine, avec ses différentes sites, son bar et sa salle de repas sur place a été des plus agréable.
J’y ai même rencontré le seul autre hélvète, Nicolas Pittet, de l’agence Details.ch avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à discuter 😉

Journée du vendredi:

Lors de l’allocution d’ouverture, Philippe Yonnet nous a présenté l’association et parlé de la certification SEO qu’ils sont en train de mettre en place. 2 sessions aurons lieux en Mars et Avril 2010

Voici les conférences auxquelles j’ai donc assisté :

Duplicate content et Site Clinic

Nathalie Peret, de l’équipe Qualité de Recherche de Google, est venue  d’Irlande pour cette conférence.
Ce qui est surprenant c’est que parmi les spécialistes en SEO, y compris parmi les grandes agences, peu ont de contacts avec des personnes de chez Google.  Donc voir une personne « en vrai » de chez eux avait presque quelque chose de miraculeux 😉

Elle nous a parlé de la problématique de « duplicate content » dans google, en disant que cela n’était pas pénalisant, mais qu’il valait mieux ne pas en avoir. Il existe encore beaucoup de sites avec une url en www.site.com et site.com, pointant vers le même contenu, un simple redirection 302 corrigera cela.

Pour les sites étant obligés d’avoir du contenu dupliqué, il peux être judicieux d’utiliser la balise rel= »canonical », qui permet d’indiquer à Google le contenu de référence et de ne prendre en compte que celui-ci.

J’ai appris que Google ne se servait pas de la balise langue pour le contenu, mais la déduisait du contenu.

Ensuite, Nathalie Paret a fait une analyse rapide de 5 sites parmi ceux qui lui ont été soumis, et j’ai pu voir que certaines méthodes ont la vie dure, comme des liens illisibles en bas de page, ou une liste de lien sur des mot-clés genre « gagner de l’argent,2 etc… pour mieux positionner un site de jeu, ou des sites avec des pages sans titres uniques ou avec des paramètres à rallonges.

Par contre, lors de l’analyse d’un site de produits, on a remarqué qu’il y avait du « duplicate content » avec le site Shopping.com, ce qui me semble normal, mais pour éviter cela, il faudrait offrir un contenu différent aux sites comparateurs de prix, mais je ne suis pas sure qu’un client fasse 2 contenus différents pour chaque articles de son catalogue…

Pour résumer : faite simple, des url simples et surtout un contenu de QUALITE !!! Optimiser votre contenu pour votre lecteur et pas pour Google, il se débrouillera tout seul 😉

Achat de mots clés pour google AdWords, et optimisation des Landing Pages

Ensuite, j’ai suivi 2 sessions (adwords & landing pages) avec Benoit Martin, Directeur Technique SEM chez Isobar.
Nous n’avons pas pu finir la session avant le repas, mais une séance de rattrapage l’après midi a permis de tout voir.

Le thème était l’achat de mots clés pour google AdWords, et l’optimisation des Landing Pages.

J’ai particulièrement apprécié sa méthode pour chercher des mots clés, en se basant sur l’arborescence du site, et ne descendant à chaque niveau et calquer ses campagnes sur la structure de son site.

On obtient une structure sur 4 niveaux :

1. Expression génériques, qui représente l’activité de votre site (horlogerie, voyage, …)
2. Expression associé à la marque, votre marque en particulier
3. mots clés produits, vos références produits, ou des mots clés spécifique à vos produits
4. Long tail, les mots clés vous apportant du trafic récurrent.

Ensuite, lors de la session sur l’optimisation des Landing Pages, je m’attendais à retrouver des conseils sur les formulaires, les call to action, etc… mais il a été question de l’optimisation par rapport au QS (Quality Score) de Google, qui conseille de retrouver les mots clés utilisés dans l’url, le titre er le contenu, logique mais encore faut-il le vérifier à chaque fois.

Si la première séance était donc très intéressante, la seconde l’était en revanche moins car je m’attendais à une approche marketing et non technique.

L’influence des performances des sites sur le SEO

Cette conférence, présentée par Alain Gouret, directeur du Développement chez IP Label , a plus été une présentation commerciale de leurs solutions qu’une conférence. Même si l’on sait maintenant que Google va ajouter le temps de chargement de la page dans le calcul de son index, mettre en place une telle solution n’est pas à la portée de toute les bourses. Leur produit permet de mesurer le temps de chargement des site de différents endroits du globe, pour un monitoring complet. C’est vrai que je me demande comment sont chargées mes pages en Colombie, mais serais-ce la solution idéale… De plus, on ne connait pas le prix de cette solution, décu je suis 😉

Un tableau de bord référencement sans notion de positionnement

Cette conférence était une réflexion d’Olivier Andrieu, Consultant et éditeur du site Abondance, sur le future de la mesure des sites internet, Avec les nouvelles options de google comme la prise en compte de notre historique pour l’affichage des résultats de recherche, du temps réel ou bientôt la prise en compte des réseaux sociaux pour vous proposer un résultat de recherche prenant en compte les recherches de vos amis, chaque internaute aura un résultat de recherche personnalisé. Quid du positionnement par rapport à un mot-clés?!…

Je pense pour ma part, que nous aurons toujours besoins d’un métric « neutre », pour avoir une idée de ce positionnement, et si celui-ci est correct, il n’y a pas de raison qu’il ne le soit pas dans la personnalisation des résultats.

Ensuite, Olivier nous a présenté son concept de « Long Tail » appliqué aux mots clés de recherche, vraiment très intéressant. Les spécialistes en SEO ou les responsables de sites ont tendance à se concentrer sur les mots clefs qui génèrent le plus de traffic.  Paradoxalement, c’est dans ceux qui génèrent le moins de visites (parfois une seule visite) que se cache une richesse inexploitée : la longue traine. Hors celle-ci est celle qui sur l’ensemble génère le plus traffic et surtout le traffic le plus qualifié.

J’ai hâte de tester cela avec nos site pour vérifier sa théorie, je vous en ferai par dans un prochain article.

Voilà pour cette première journée, qui hormis une présentation commerciale, était très intéressante de mon point de vue. Je n’ai pas pu rester pour les tables rondes sur le métier de référenceurs, mais les échos que j’en ai eu ont été très positifs, Il me tarde de les voir en vidéos.

You may also like

6 comments

.ch 22 février 2010 at 17 h 04 min

Bonjour, @netinfluence

Merci pour la qualité et l’écrit de votre article, concis, court et bien entendu, « les moins détails possibles », c’est normal !

J’ai un client qui voulait se positionner sur google.ch (site multilangue) et un grand défi .-).

Voilà ce que je constate : Google.ch se propose en plusieurs langues (allemande, Francais, English…) soit un peu plus que les autres localités ! et que justement domaine national -> .ch ->

Entre ce que BIG G dit et fait, ca ne laisse pas beaucoup de transparence ! ->
« J’ai appris que Google ne se servait pas de la balise langue pour le contenu, mais la déduisait du contenu »

-> cette question aurait été plus pertinente pour « mes contenus sont en plusieurs langues, laquelle sera positionnée/présentée aux utilisateurs » lors de la requête exécutée et que les contenus « aurait la même » fréquente indexation ? (même nombre de pages pour chaque langue).

Ce que je constate aussi pour AdWord -> Pays ciblé / localisation donc pour ceux qui ne veulent plus que BIG G affiche des Pubs lorsque vous recherchez, changer extension .

Avec toutes mes considérations respectueuses

Entre nous .-) (n’hésitez pas à me contacter) ou même juste un petit coucou ! DM

RT @netinfluence -> Nouveau commentaire http://bit.ly/aWt4d9 #SEOCampus

Reply
Référencement naturel 22 février 2010 at 18 h 16 min

Pour ma part, très content pour les repas, les discussions, les contacts, mais pour la qualité des conférences on repassera…

Les tables rondes étaient inintéressantes avec des personnes insupportables (le SEO du Figaro..)…

Deux conférences purement commerciale, ajoute celle de Xiti à celle que tu as cité !

Sinon, la conf de Andrieu à clairement été la plus réussit, quel homme de référencement !
En revanche, Mr Yonnet n’a pas évoluer depuis Septembre et le Salon du E-commerce…

La conférence que tu cites de Isobar était très bien avec un intervenant fort sympathique !

Et pour finir, super dernière conférences avec Wolfram Alpha et les entités !

– Bilan des deux jours :
– Cher (et encore je suis qu’a 180€)
– Bien proposé
– Beaucoup de beau monde
– Des qualité de conférence à revoir
– Quelques personnes que je ne peux plus voir !

Reply
Jerome Pineau 23 février 2010 at 23 h 46 min

Merci Jean pour ce compte-rendu plein de bons « tips ».

Reply
DavidD [1ère Position] 24 février 2010 at 0 h 41 min

Bonjour Jean,

Merci également pour les 2 comptes-rendus, complets et sans langue de bois 😉

@e-SEO : 180€ trop cher ??? Il faudra qu’on arrive (en France) à comprendre qu’il faut payer pour prendre de la connaissance ou arrêter de se plaindre de la qualité des interventions.

Car critiquer les 2 en même temps ne me parait pas juste, surtout de la part d’un prestataire qui vend lui aussi des prestations SEO, comme nous du reste 🙂

Partout ailleurs en Europe, et aux US, les SES ou SMX sont à plus de 1000€ et personne n’y trouve à redire, car cela a permis au fur et à mesure de pouvoir installer, financer et organiser des évènements de qualité avec des interventions elles-aussi de plus en plus qualitatives.

SES a quitté la France et SMX n’est jamais venu, SEOcampus est le SEUL évènement sur le référencement digne de ce nom en France, il mérite à ce titre tous nos encouragements pour faire encore mieux d’année en année comme c’est le cas me semble-t-il.

Reply
jean 25 février 2010 at 11 h 18 min

Salut David,

c’est vrai que le prix n’est vraiment pas excessif, et je te rejoins sur ta réflexion. Il faut qu’un tel event continue d’exister, et le prix ne doit pas être un critère majeur.

Reply
Jarrod Taraborelli 19 juin 2010 at 22 h 43 min

Useful site, where did you come up with the info in this article? I’m pleased I found it though, ill be checking back soon to see what other articles you have.

Reply

Leave a Comment


*