SEO Campus 2010 à Paris, Jour 2
Misc

SEO Campus 2010 à Paris, Jour 2

De retour à l’Usine, en commençant par un petit déjeuner très sympa, l’organisation est vraiment au top, même le café est bon pour dire qu’il vient d’un thermos 😉

La journée commence par 2 tables rondes, une « annonceurs » et l’autre « agences ».

Plateau 1 : Les enjeux économiques du search marketing pour les « annonceurs »

J’ai pour ma part trouvé peu d’intérêt à cette table ronde, où l’on a appris que les grosses structures avaient au moins 1 spécialiste en SEO, qu’ils essayaient de former les développeurs à leurs problématiques et qu’ils faisaient appel à des consultants externes pour être conseillés… De plus, tous ont été très « langue de bois » sur les problèmes de la presse avec Google, et sur les possibilités de mettre en nofollow leurs articles.

Je prends les paris qu’ils ne le feront pas!  On ne coupe pas la main qui vous donne à manger comme cela 😉 J’ai vraiment l’impression que le milieu de la presse a un problème avec Google. Perso, je ne vois pas comment google news peux les cannibaliser, à eux de mettre en place un business model qui tienne la route, et par exemple d’ouvrir leurs archives, et de mieux monétiser leurs contenus.

Plateau 2 : Les modèles d’interventions des agences de search marketing

Ce plateau a été une véritable séance de Pitching en live, où un concours de b… de « mon agence est la meilleure du monde » et on obtient les meilleurs résultats, la preuve, on fait x millions de CA….. nananère 🙁

Vous l’avez compris, je n’y ai trouvé aucun intérêt! On a appris que les clients font appels à une agence pour obtenir de conseils (je n’y avais pas pensé..), ou quand ils n’y connaissent rien (Ah bon ?) : pour résumer, on appelle une agence quand on en a besoin 😉 En tout cas, bravo a Anji Mail, qui faisait le poisson rouge au milieu des requins, mais qui s’en est bien sorti, bien que je l’ai trouvé un peu agressif dans sa présentation commerciale, mais cela doit faire trop longtemps que je suis en Suisse.
J’irai voir ce que propose CapSeo, bien que je ne crois pas à la viabilité du concept de coopératives pour gérer une société.

Comment optimiser son site pour la recherche géolocalisée

Lors de cette conférence, David Cohen, de la société Companeo, nous a présenté les différentes problématiques pour géolocaliser un site, que cela soit par la langue, ou googleMaps. Il existe encore trop peu de société qui ont renseigné leur page dans le Local Business Center de Google.  C’est gratuit, et cela permet un référencement local optimal.  Il suffit de remplir un formulaire.

J’ai particulièrement apprécié son exemple d’Europcar qui a décidé de mettre en place un annuaire en plusieurs langues pour référencer tous ses points de ventes, et qui a pu baisser de manière drastique son cout d’acquisition.

SEO en 2010 : les approches à privilégier

Philippe Yonnet, DG Adjoint d’Apposition / Isobar, nous a fait une présentation des nouveautés dans les moteurs de recherches, de l’inclusion de la recherche en temps réel dans certains cas, ou encore de la mise en place du QFD par Google, suite à leur impossibilité de présenté du contenu cohérent lors du tsunami. Le résultat de la page de recherche s’adapte donc maintenant à l’actualité, ce qui est très bonne chose. Ou encore, l’inclusion des Tweets lors d’évènements comme un tremblement de terre en californie. A voir aussi dans quelle mesure cela n’est pas fait pour ne pas laisser à twitter le monopole du temps réel…

Il nous a aussi parlé des nouveautés google, pour par exemple proposer un résultat différent pour GM, Generals Motors ou Génétiquement Modifiés, en fonction du contexte de recherche.

WebAnalytics : suivre le trafic issu des moteurs de recherches

Nicolas Guillard, consultant expert web analytics chez Hub’Sales, nous a fait part de l’utilisation souvent simpliste de Google Analytics, où l’on a tendance à juste lire le taux de rebond général. Il nous a parlé de la notion de taux de rebond positif : ce n’est pas parce que quelqu’un quitte directement votre site sur sa landing page qu’il n’a pas trouvé la réponse à ce qu’il cherche. Il reviendra peut-être ou alors a ouvert 8 pages sur 8 sites différents pour comparer des prix et attends de prendre sa décision.

Ensuite, une explication très clair des Funnels de conversions, et des erreurs possible.

Tableau de bord SEO, SMART et KPI

Je m’attendais à une réflexion ou idées pour la mise en place de tableau de bord, mais à la place, nous avons eu le droit a une excellent présentation commerciale d’Antoine Gay, de At Internet, anciennement Xiti… Bof…. Je ne vois pas l’intérêt de ce genre de présentation, ou alors, il faudrait mettre un tag « Commercial » sur ces présentations 😉  Je sais bien que cela ne dois pas être facile de choisir, mais cela m’a fait regretter de ne pas aller voir la séance sur Twitter et le microblogging… Je vais attendre le retour de Nicolas Pittet sur cette conf. 😉

Bilan un peu plus mitigé sur cette seconde journée, mais aucun regrets. Ces 2 jours m’ont permis de prendre conscience de certaines problématiques. Par contre, j’ai été surpris de ne rien entendre sur la publicité dans Facebook, qui prend de plus en plus d’importance et pas tant de SEM que cela.

Un tel évent en Suisse ?

On se faisait la réflexion avec Nicolas Pittet de l’intérêt d’une telle journée en Suisse, vous en pensez quoi ? Que voudriez vous y trouver ? des conseils, des ateliers ?

Visited 1 times, 1 visit(s) today