Greenpeace attaque Barbie

written by netinfluence 10 juin 2011
Greenpeace attaque Barbie

Mardi 7 juin, complice de la déforestation, Barbie se fait larguer par Ken: « Je la quitte cette espèce de ****! » hurle Ken, furieux d’avoir été dupé par sa Barbie.

Greenpeace a lancé une campagne internationale contre Mattel en s’attaquant à sa poupée fétiche, Barbie. La campagne se passe à 100% sur le web. L’ONG accuse la marque de participer à la déforestation Indonésienne en mettant en péril la faune et la flore de la région pour fabriquer des emballages bon marché.

L’attaque est à l’image de celle de Kit Kat l’année dernière. Le fabriquant de jouets est accusé de tuer les orang-outangs et les tigres en se fournissant en carton d’emballage chez Asian Paper and Pulp. La vidéo met en scène le Ken de Toy Story 3 découvrant que la Barbie de son coeur est en réalité une psychopathe tueuse d’arbres et d’animaux.

La vidéo ci-dessus de la rupture du couple mythique a déjà accumulé plus de 200 000 vues depuis sa mise en ligne mardi. La page Facebook de Greenpeace a été transformée en profil officiel de Ken. Il encourage les internautes à « unliker » la page de Barbie et à envoyer des mails de protestation au PDG de Mattel, Bob Eckert.

Les activistes ont même réussi dans un premier temps à hacker la page Facebook de Barbie, avant que les commentaires ne soient fermés avec une explication pour le moins simple simpliste. On n’était pas loin d’un blocage de type Nestlé qui donnait l’impression que la marque capitulait pour se fâcher durablement avec les internautes.

Pendant ce temps sur Twitter, Ken se lamente et envoie des photos de tigres à ses followers tandis qu’un faux compte de Barbie tweet pour trouver un nouveau copain dont sa caractéristique principale devra être de »détester les arbres ».

Quoi qu’il en soit, pour chaque recherche twitter « barbie » ou « ken », on tombe sur des tweets parlant de la déforestation. En parallèle, les militant de Greenpeace, déjà bien connus pour leur culot,  ont réussi à déployer une banderole géante de Ken déclarant sa rupture avec Barbie sur le siège de Mattel à Londres et à Los Angeles.

Finalement, Mattel a annoncé jeudi matin via sa page Facebook qu’il avait demandé à ses fournisseurs de « ne plus s’approvisionner chez APP ».

Mattel a heureusement réagit plus vite que Nestlé en postant un commentaire apte a calmer les esprits sur sa page et déclarer un changement de politique. Toujours rien en revanche sur la page de Barbie: aucun billet n’a été posté pour expliquer les changements en cour et la page reste fermée aux commentaires.

« On ne crie pas encore victoire, dit Greenpeace. Mattel doit s’engager plus formellement. Et surtout, être plus vigilante sur la provenance de ses emballages, mettre en place un vrai système de vérification. D’autant plus que c’est une compagnie qui se revendique éco-responsable. »

Mattel annonce le 5 octobre par un communiqué de presse que ses jouets seront dorénavant emballés en majeure partie avec du papier recyclé.
Plus d’informations ici.

You may also like

2 comments

corinne 20 juin 2011 at 13 h 42 min

détruire tout un éco-système pour gagner quelques euros, c’est révoltant, notre planète et la vie n’ont pas de prix.Je n’acheterais plus aucun jouets mattel, tant que des arbres seront coupés.

Reply
corinne 20 juin 2011 at 13 h 42 min

et vous?

Reply

Leave a Comment

*