8 façons d’améliorer votre marketing

written by sandrine 5 juin 2009
8 façons d’améliorer votre marketing

J’aime infiniment le marketing mais je n’en ai jamais aimé les méthodes. Le marketing d’avant garde, consiste à changer diamétralement les règles. On ne gave plus des audiences passives, mais on nourri une conversation constructive. Si vous voulez changer votre manière de faire et commencer à bâtir ce genre de relation, plus productive avec vos clients, voici par où commencer.

1. Se synchroniser technologiquement

Regardez comment vos consommateurs sont équipés chez eux et comment ils communiquent. Connectés sur internet en haut débit, dotés de messageries instantanées comme MSN, Gtalk, Skype, équipés de smart phones connectés à internet (iPhone, Blackberry, WindowsCE), inscrits dans les réseaux sociaux comme facebook, linkedin, myspace vos consommateurs ont un niveau de communication usuel souvent supérieur à celui de la plupart des entreprises. En vous dotant des mêmes moyens, en étant présent dans les mêmes réseaux, vous vous mettez simplement à leur niveau et au goût du jour.

2. Interagir au lieu de diffuser

Vous perdez votre temps à essayer de diffuser au plus grand nombre des messages génériques. Pour en intéresser 10 il faut en arroser combien? 1000? 10’000? Inversez votre manière de faire en créant des conversations, plus locales et plus spécifiques. Cela vous prendra plus de temps, plus de ressources mais pour un résultat très supérieur. Cela nécessitera que vous vous intéressiez plus en profondeur à vos interlocuteurs, mais cela vous permettra de viser exactement, de parler à ceux que cela intéresse et surtout d’obtenir un taux de transformation inégalable.Ecoutez ce que vos consommateurs disent; en bien, en mal, il faut vous servir de ces informations pour progresser. Dans les cas de doutes ou pour des lancements de nouveaux produits, impliquez aussi vos plus fidèles consommateurs, car si vous allez dans la bonne direction ils vous aideront et si vous faites erreur, ils vous aideront à les corriger.

3. Utiliser la crise de confiance pour convaincre

La crise a permis de mettre une fin définitive au « mais cela a toujours marché comme cela, alors je vois pas pourquoi on changerait! ». Pour sur, cela ne marche plus. Il faut changer et maintenant le management a bien saisi le message. C’est plus que jamais le moment de convaincre avec des arguments justes et de mettre en place des tactiques disruptives. Nous traversons une crise de confiance, par conséquent, initier des conversations, parce que c’est de nature à rendre cette confiance et travailler sa réputation pour évangéliser nos clients les plus satisfaits à parler de vous à leurs amis sont les seules alternatives valables à cette crise.

4. Donner des indicateurs

Pour la majorité des entreprises, se lancer dans les médias sociaux, le marketing conversationnel et l’utilisation intensive des nouveaux médias va représenter un choc culturel. Il va donc falloir aussi donner des nouveaux repères. Les repères les plus simples à comprendre et qui vous aideront vous, c’est de donner des indicateurs de performances de vos nouvelles tactiques. Construisez une stratégie « mesurable » en indiquant, dès le début et en établissant un tableau de bord de contrôle, comment vous allez mesurer l’impact et la réussite de votre nouvelle approche. La progression de votre page rank, le nombre de RT pour twitter, le nombre de liens entrants, la quantité d’articles, le nombre de followers… Adaptez les metrics à vos besoins et à votre stratégie et donnez ces indices « objectifs » comme outils à votre management.

5. Etre présent où les clients se trouvent

Comprendre avec humilité que nous avons perdu le contrôle aide à changer les paradigmes. Ce n’est plus à vous de décider où il faut communiquer ni comment. Vous devez vous mettre au niveau de vos consommateurs et surtout leur parler où ils sont et comme ils veulent. Par exemple, cibler les jeunes, cette génération Y dont nous parlions récemment sans chercher à comprendre ses besoins, risque bien d’être stérile. Si vos clients sont dans facebook, ne cherchez pas à refaire un facebook ou à les attirer vers votre site, mais devenez un leader de facebook et utilisateur averti.

6. S’adapter au lieu de cherche à convertir

La différence subtile entre les deux c’est que dans un cas la personne est volontaire et que dans l’autre, on contraint contre sa volonté initiale. Il ne s’agit pas de convertir vos utilisateurs / consommateurs à votre produit, mais réellement de faire des produits qui s’adaptent à leur besoin. Dans ce domaine par exemple, l’informatique et les relations « homme-machine » ont beaucoup de progrès à faire car pour l’essentiel c’est nous qui nous plions à la dictature des contre intuitifs technologiques alors que nous aurions parfaitement les moyens d’asservir la technologie à nos modes de fonctionnement…

7. Ne pas supposer mais vérifier

Utiliser des malheureuses statistiques ou des faits isolés pour justifier une stratégie, ou une orientation. Si vous ne savez pas, n’inventez pas, ne présumez pas : vérifiez! Il est simple de poser des questions, d’aller sur le terrain et d’interroger vos clients, vos prospects. Ce faisant, vous ferez en plus du marketing sans en avoir l’air car demander l’avis à vos clients, les valorise.

8. Etre authentique et faire du bien

Ne cherchez pas à paraître ce que vous n’êtes pas. Tout d’abord cela se voit, ensuite cela se sait et enfin c’est contre productif car la déception générées vous revient en boomerang. Ne prenez pas vos consommateurs pour des moutons. Ils ont les moyens de vérifier, de s’informer, de comparer, de questionner et en cas de doute d’interroger vos clients. Si vous les avez déçu, cela se saura! Il faut donc être authentique et surtout vraiment chercher à rendre l’expérience avec la marque la plus inoubliable possible, la plus riche. Le marketing n’est pas une pratique de maquillage de façade mais véritablement de formulation de la proposition de valeur. A l’initial, vous devez donc soigner la proposition de valeur pour être sur de plaire et de donner envie à vos clients de revenir, de racheter, d’en parler à leurs amis.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive alors si vous avez d’autres points que vous aimeriez ajouter pour devenir de meilleurs marketeurs, les commentaires sont à vous 😉

You may also like

1 comment

kreativ 9 septembre 2009 at 16 h 29 min

vrai, tout ça est très vrai. J’adhère complètement à ce message !

Reply

Leave a Comment


*