Faites-moi une maquette pour voir
Misc

« Faites-moi une maquette pour voir »

Toutes les agences reçoivent ce genre de demande.  « Nous aimerions, pour déterminer notre choix, voir ce que vous êtes capables de faire ». Qui n’a pas eu cette demande? Souvent pour le design, parfois pour la stratégie ou des choix technologiques, les clients aimeraient juste voir, juste en parler, juste avoir notre analyse, juste que nous prouvions ce que nous pouvons faire, juste qu’on leur dise ce que l’on ferait…
Bref ils aimeraient voir avant de payer.

Ce que cache une telle demande

Il est important de savoir décrypter ce qui se cacher derrière la demande.  A moins qu’il ne s’agisse d’une entreprise publique et d’un concours rémunéré, souvent les raisons qui sous-tendent cette demande, ont tout sauf à voir avec le design.

Dans 90% des cas, quand nous avons cette demande, c’est le symptôme de l’une ou l’autre (voir toutes) de ces raisons:

– Il n’y a pas de réelle volonté de changement
– Ils veulent voir pour se convaincre
– La personne qui vous le demande n’a pas l’autorité de décision et veut minimiser les risques (stratégie parapluie)
– Ils ne savent pas où ils vont et veulent se rassurer
– le travail interne d’analyse n’a pas été fait, voir ce qu’ils peinent à imaginer, les rassurerait
– Leur mauvaise expérience passée a laissé des séquelles importantes et ils sont persuadés que si ils voient avant, ils éviteront les écueils (étaient-ils seulement là?)
– Ils sont convaincus que le design fait tout (le design est superpuissant), donc si le design est pas bon, leur projet sera un échec
Ils n’ont pas l’argent pour faire le projet et espèrent choisir le meilleur rapport/qualité (besoin de consensus)
Ils veulent se faire plaisir et se donner tous les moyens pour faire le bon choix (si le budget dépasse 100k c’est légitime, avec un 0 de moins c’est risible)
– Il y a des jeux politiques, des tensions internes qui font que personne ne se décidera tant que le projet ne sera pas tangible (pas de leadership)
Il est normal que l’on est des doutes évidemment. Ce qui l’est moins c’est que l’on demande à son agence d’en assumer la totale responsabilité.

 

Pourquoi cette demande n’est pas recevable
  1. Aucune agence ne doit travailler gratuitement, le client ne bosse pas pro bono non plus
    Je pense que si vous allez voir un architecte et lui demandez de construire une maison « pour voir » il vous enverra balader.  Si vous demandez à un grand chef de vous faire « manger pour voir » il vous fera sortir manu militari.  Ce qui n’est acceptable ni pour un architecte, ni pour un grand chef, ni pour un avocat, ni pour un médecin ni pour un garagiste, ne l’est pas plus pour une agence.
  2. Sans analyse (et donc travail de recherche et de conception) on ne peut pas faire de bon design
    Comment le client pourra-t’il juger de la qualité du designer si celui-ci ne peut investir en recherche (pro bono, on ne pousse pas l’analyse) et collaborer avec le client pour l’interroger sur ses réels besoins?  Les besoins qu’expriment les clients en premier, ne sont jamais les fondamentaux.  Pour les connaitre et viser juste (form follows function) un travail approfondi est nécessaire.  Si c’est pour se rassurer sur la touche graphique, il y a des portfolio pour ça.
  3. Les critères sont ils seulement pertinents?
    Ce n’est pas parce que l’agence vous propose un super design ou un style qui vous plait que pour autant ce sera adapté, pertinent, ni que le site ainsi designé conviendra à vos clients ou encore vous permettra de lutter contre vos concurrents.  Un bon design nait de collaboration, de l’implication, de la confiance et de la profondeur de la réflexion, d’une savante analyse marketing et d’une bonne maitrise technologique.  Quelle garantie un jpg peut-il vous offrir sur ces points?
  4. Le design ne suffira pas
    Une fois qu’ils auront le design ils voudront voir autre chose, un autre exemple, une autre proposition etc… Il leur manquera toujours quelque chose pour se décider.  Car le problème encore une fois n’est pas votre design, mais leur manque de confiance en eux ou encore leur réticence au changement
  5. La relation sera toujours biaisée car ils penseront pouvoir obtenir du travail gratuitement
    Si vous avez accepté une fois de travailler pro bono, cela deviendra un standard.  De notre expérience, quand cet type de relation s’installe, le retour en arrière n’est plus possible.  « Mais vous pouvez bien », « c’est juste… », « il y a qu’à… ».  La relation de travail doit être clair.  L’agence est un prestataire de service et si on veut son service, cela a un coût.

Dilemne

Notre coeur balance parfois lorsque le jeu en vaut la chandelle.  A l’évidence, si on vient vous présenter une perspective alléchante, on aimerait jouer le jeu.  Cependant, pour avoir participé à de nombreux appels d’offres et investi beaucoup de temps, l’investissement en vaut rarement la chandelle.

Et comme retrouver ses idées mises en ligne n’est pas agréable, nous préférons proposer une autre approche.

Comment nous l’adressons

Lorsque nous avons ces demandes, nous pensons que le problème n’étant pas le design mais leurs inquiétudes, nous tâchons de les adresser.  Pour cela nous proposons un travail sous forme de workshop pour définir les besoins, voir requalifier le cahier des charges.  Bien souvent, ce type de workshop leur permet de réaliser que le problème est mal posé.  Parfois ils refusent de se poser ces questions ou de payer (confirmation que le problème n’est pas le design). Parfois c’est le début d’une saine et longue relation.

Et si vous voulez toujours « une maquette pour voir »?

On m’a dit un jour « pay peanuts and you get monkey job ».
Gardez cela à l’esprit.  Lorsque votre partenaire ne voit pas son travail respecté par un salaire en bonne et due forme, il y a de fortes chances qu’il s’investisse au minimum.  Ce que vous obtiendrez en mettant ainsi les agences au concours sans les payer c’est donc une panorama des designs les plus évidents, les plus faciles, les moins travaillés et certainement les plus gadget (pour en mettre plein la vue).

Alors demandez-vous ce que vous voulez.

Si vous souhaitez faire du sens, créer de l’engagement, inspirer vos clients, alors cette approche ne pourra être productive que du pire (ceci ne vaut pas si le concours est rémunéré car alors les agences ont intérêt à présenter le meilleur).

Et au final, une fois ces maquettes en poches, vos doutes seront-ils seulement apaisés?

Visited 2 times, 1 visit(s) today